Nouveautés (18)

Affichage de 1–10 sur 18 résultats

Sort by:
  • img-book

    Tout a commencé parce que deux très jeunes­ filles avaient besoin de gagner leur vie, et parce qu’elles ne savaient que broder, et très peu broder… quelque chose de très fin et de très petit dans le coin d’un mouchoir.
    Et parce que je ne savais que dessiner… et encore ! Et parce que nous avions tout juste un petit don d’argent d’une dame très gentille.
    Or nous avions fait faire, pour cacher la lèpre des murs immenses de la résidence Consulaire, des tentures comme les hindous du sud en mettent sur leurs chars sacrés, lors des pèlerinages.
    Ces tentures par appliques de cotonnades souvent grossières représentent le Panthéon Hindou. Tout le chic réside dans le grouillement des sujets humains, animaux ou floraux ; dans l’art du petit détail, dans la composition en rosace, dans les couleurs violentes et contrastées mais vibrantes, très habilement alternées de noir et de blanc.
    À vrai dire, je n’aimais pas tellement ces tentures au début (…)
    Par contre, la technique me fascinait. Je me demandais, comment, pour si peu d’argent, les artisans avaient pu nous confectionner ces tentures qui représentaient un travail gigantesque.

    Nicole Durieux

    Comparer
    de l’Art des Femmes à Pondichéry by: Association Atelier au Fils d’Indra 25,00

    Tout a commencé parce que deux très jeunes­ filles avaient besoin de gagner leur vie, et parce qu’elles ne savaient que broder, et très peu broder… quelque chose de très fin et de très petit dans le coin d’un mouchoir.
    Et parce que je ne savais que dessiner… et encore ! Et parce que nous avions tout juste un petit don d’argent d’une dame très gentille.
    Or nous avions fait faire, pour cacher la lèpre des murs immenses de la résidence Consulaire, des tentures comme les hindous du sud en mettent sur leurs chars sacrés, lors des pèlerinages.
    Ces tentures par appliques de cotonnades souvent grossières représentent le Panthéon Hindou. Tout le chic réside dans le grouillement des sujets humains, animaux ou floraux ; dans l’art du petit détail, dans la composition en rosace, dans les couleurs violentes et contrastées mais vibrantes, très habilement alternées de noir et de blanc.
    À vrai dire, je n’aimais pas tellement ces tentures au début (…)
    Par contre, la technique me fascinait. Je me demandais, comment, pour si peu d’argent, les artisans avaient pu nous confectionner ces tentures qui représentaient un travail gigantesque.

    Nicole Durieux

    Ajouter au panier
  • img-book

    En 2003 au cours de ma première croisière en Arctique avec Catherine, plus précisément au Svalbard, la lecture du livre de Fridtjof Nansen relatant son épopée à bord du navire Fram et son périple avec Fredrik Hjalmar Johnansen vers le pôle Nord, nous fit découvrir un nouveau monde après celui des océans que nous connaissions en plongée sous-marine. 

    La lecture d’autres livres dont celui de l’expédition perdue de John Franklin parti à la recherche du passage du Nord-Ouest, celui relatant le drame du Karluk etc. m’incitèrent à en savoir plus sur ces hommes, ces femmes et leurs découvertes.

    Ce fut donc la révélation du blanc de la banquise, des glaciers après le bleu des océans et dès lors je cherchai à en savoir plus sur l’Arctique, toit du monde, sur les hommes qui en ont fait la découverte et ceux qui l’habitent depuis des temps immémoriaux.

    Comparer
    Biographies des découvreurs de l’arctique by: Jean-Pierre Cachard 18,00

    En 2003 au cours de ma première croisière en Arctique avec Catherine, plus précisément au Svalbard, la lecture du livre de Fridtjof Nansen relatant son épopée à bord du navire Fram et son périple avec Fredrik Hjalmar Johnansen vers le pôle Nord, nous fit découvrir un nouveau monde après celui des océans que nous connaissions en plongée sous-marine. 

    La lecture d’autres livres dont celui de l’expédition perdue de John Franklin parti à la recherche du passage du Nord-Ouest, celui relatant le drame du Karluk etc. m’incitèrent à en savoir plus sur ces hommes, ces femmes et leurs découvertes.

    Ce fut donc la révélation du blanc de la banquise, des glaciers après le bleu des océans et dès lors je cherchai à en savoir plus sur l’Arctique, toit du monde, sur les hommes qui en ont fait la découverte et ceux qui l’habitent depuis des temps immémoriaux.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Le livre Découverte de l’Arctique Chronologie Historique Illustrée vous invite à partir sur les traces des hommes et femmes qui contribuèrent à la connaissance de l’Arctique.

    De 330 avant J-C (Pythéas) jusqu’à la moitié du XXe siècle vous découvrirez leurs expéditions, les unes couronnées de succès, d’autres tragiques à la recherche du pôle Nord, du passage du Nord-Ouest, des populations etc.

    Au travers des 500 expéditions illustrées de 860 photos les 600 explorateurs nous projettent au fil des années dans un monde polaire bien différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, conséquence du changement climatique.

    Pourquoi ce livre ?

    En 2003 au cours de ma première croisière en Arctique avec Catherine, plus précisément au Svalbard, la lecture du livre de Fridtjof Nansen relatant son épopée à bord du Fram et son périple avec Fredrik Hjalmar Johnansen pour atteindre le pôle Nord nous fit découvrir un nouveau monde après celui des océans que nous connaissions en plongée sous-marine.

    La lecture d’autres livres dont celui de l’expédition perdue de John Franklin parti à la recherche du passage du Nord-Ouest, celui relatant le drame du Karluk etc., m’incitèrent à en savoir plus sur ces hommes, ces femmes et leurs découvertes.

    Ce fut la révélation du blanc de la banquise, des glaciers après le bleu des mers ; je cherchai alors à en savoir plus sur l’Arctique, toit du monde, sur les hommes qui en firent la découverte et ceux qui l’habitent depuis des temps immémoriaux.

    Comparer
    Découverte de l’Arctique – Chronologie historique illustrée by: Jean-Pierre Cachard 62,00

    Le livre Découverte de l’Arctique Chronologie Historique Illustrée vous invite à partir sur les traces des hommes et femmes qui contribuèrent à la connaissance de l’Arctique.

    De 330 avant J-C (Pythéas) jusqu’à la moitié du XXe siècle vous découvrirez leurs expéditions, les unes couronnées de succès, d’autres tragiques à la recherche du pôle Nord, du passage du Nord-Ouest, des populations etc.

    Au travers des 500 expéditions illustrées de 860 photos les 600 explorateurs nous projettent au fil des années dans un monde polaire bien différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, conséquence du changement climatique.

    Pourquoi ce livre ?

    En 2003 au cours de ma première croisière en Arctique avec Catherine, plus précisément au Svalbard, la lecture du livre de Fridtjof Nansen relatant son épopée à bord du Fram et son périple avec Fredrik Hjalmar Johnansen pour atteindre le pôle Nord nous fit découvrir un nouveau monde après celui des océans que nous connaissions en plongée sous-marine.

    La lecture d’autres livres dont celui de l’expédition perdue de John Franklin parti à la recherche du passage du Nord-Ouest, celui relatant le drame du Karluk etc., m’incitèrent à en savoir plus sur ces hommes, ces femmes et leurs découvertes.

    Ce fut la révélation du blanc de la banquise, des glaciers après le bleu des mers ; je cherchai alors à en savoir plus sur l’Arctique, toit du monde, sur les hommes qui en firent la découverte et ceux qui l’habitent depuis des temps immémoriaux.

    Ajouter au panier
  • img-book

    « Il faut parfois une séparation définitive pour que la vie bascule.

    Cet abandon ressenti, cette solitude absolue ont eu raison de bien des certitudes du jeune homme d’alors, engagé du contingent en Algérie, en juillet 1962.

    Une seule issue : aller de l’avant, dépasser cette douleur inextinguible, dévastatrice.

    Ce livre relate une vie faite de désespoirs, d’espoirs, émouvante, nourrie de résiliences.

    Jamais la révolte n’a quitté cet homme, qui a grandi à Belleville. Tour à tour ouvrier, syndicaliste, en charge des services sociaux à EDF, engagé en politique pour le parti socialiste à Montreuil, puis enfin maire de Saint-Sébastien en Creuse pendant 19 ans. C’est un homme qui a multiplié les engagements.

    Lire ce livre, c’est embarquer dans une aventure particulière.

    Lire ce livre, c’est faire le pari d’être amené à connaître nombre d’émotions qui raisonnent dans nos vies meurtries, parfois bien cabossées.

    Un écrit biographique, poignant : Au reste, les mots sont nos vies ».

    Comparer
    Ne jamais oublier d’où l’on vient by: Jean-Claude CARPENTIER 17,00

    « Il faut parfois une séparation définitive pour que la vie bascule.

    Cet abandon ressenti, cette solitude absolue ont eu raison de bien des certitudes du jeune homme d’alors, engagé du contingent en Algérie, en juillet 1962.

    Une seule issue : aller de l’avant, dépasser cette douleur inextinguible, dévastatrice.

    Ce livre relate une vie faite de désespoirs, d’espoirs, émouvante, nourrie de résiliences.

    Jamais la révolte n’a quitté cet homme, qui a grandi à Belleville. Tour à tour ouvrier, syndicaliste, en charge des services sociaux à EDF, engagé en politique pour le parti socialiste à Montreuil, puis enfin maire de Saint-Sébastien en Creuse pendant 19 ans. C’est un homme qui a multiplié les engagements.

    Lire ce livre, c’est embarquer dans une aventure particulière.

    Lire ce livre, c’est faire le pari d’être amené à connaître nombre d’émotions qui raisonnent dans nos vies meurtries, parfois bien cabossées.

    Un écrit biographique, poignant : Au reste, les mots sont nos vies ».

    Ajouter au panier
  • img-book

    ATOUM – Un si bel objet
    320 pages Format : 15 x 22 cm

    Une saga romanesque qui vous entraîne de Paris à Venise, de New York à Louxor…

    “Si Bertrand a dirigé ma vie, ma mort ne lui appartiendra pas. Je suis enfin libre, libre de mourir à ma guise”.

    À l’instant où Céline sent sa vie l’abandonner, seule issue possible pour se libérer des griffes d’un époux tyrannique, les doutes la submergent.

    Elle avait tout pour être heureuse. Sa passion pour l’égyptologie aurait dû la libérer de sa prison dorée et de son rôle de poupée de porcelaine que l’on est fier d’exhiber.

    Humiliée par un mari qui lui cache un terrible secret, elle était prête à tout supporter… jusqu’à ce que son univers bascule

    Comparer
    ATOUM – Un si bel objet by: Colette Abbate 19,00

    ATOUM – Un si bel objet
    320 pages Format : 15 x 22 cm

    Une saga romanesque qui vous entraîne de Paris à Venise, de New York à Louxor…

    “Si Bertrand a dirigé ma vie, ma mort ne lui appartiendra pas. Je suis enfin libre, libre de mourir à ma guise”.

    À l’instant où Céline sent sa vie l’abandonner, seule issue possible pour se libérer des griffes d’un époux tyrannique, les doutes la submergent.

    Elle avait tout pour être heureuse. Sa passion pour l’égyptologie aurait dû la libérer de sa prison dorée et de son rôle de poupée de porcelaine que l’on est fier d’exhiber.

    Humiliée par un mari qui lui cache un terrible secret, elle était prête à tout supporter… jusqu’à ce que son univers bascule

    Ajouter au panier
  • img-book

    C’est un roman captivant qui expose le régime totalitaire de Bashar Assad en Syrie avant la guerre civile tout en racontant l’histoire de Zaïda, une adolescente particulièrement attachante qui, après la séparation de ses parents, souhaite fusionner deux cultures, l’une syrienne et l’autre britannique.

    Virginia, la mère de Zaïda, travaille en Grande-Bretagne dans une clinique d’acupuncture familiale criblée de dettes. Elle a épousé Khalid, le fils de réfugiés musulmans syriens, arrivé à Leicester lors de ses dix ans. Après leur divorce, il est retourné dans son pays pour y rejoindre les siens.

    À contrecœur, Virginia a autorisé sa fille à voyager en Syrie pour la première fois mais elle craint que son retour ne soit annulé par son père. Quels services juridiques faudrait-il contacter ? Elle prend les avis de son entourage dont ceux de son frère, un journaliste, en visite depuis Vancouver.

    Zaïda, fascinée par l’histoire tourmentée de sa famille, tombe sous le charme de son père et de ses proches qui aimeraient la garder plus longtemps.

    Suivant les conseils de son avocate, Virginia envoie son père et son frère à Damas où, au-delà des malentendus, les deux familles consolident leur amitié mais les choses tournent au cauchemar avec la police d’Assad – un suspense qui tient en haleine jusqu’au bout.

    Comparer
    L’Oranger de Zaïda by: Yvette Rocheron 19,00

    C’est un roman captivant qui expose le régime totalitaire de Bashar Assad en Syrie avant la guerre civile tout en racontant l’histoire de Zaïda, une adolescente particulièrement attachante qui, après la séparation de ses parents, souhaite fusionner deux cultures, l’une syrienne et l’autre britannique.

    Virginia, la mère de Zaïda, travaille en Grande-Bretagne dans une clinique d’acupuncture familiale criblée de dettes. Elle a épousé Khalid, le fils de réfugiés musulmans syriens, arrivé à Leicester lors de ses dix ans. Après leur divorce, il est retourné dans son pays pour y rejoindre les siens.

    À contrecœur, Virginia a autorisé sa fille à voyager en Syrie pour la première fois mais elle craint que son retour ne soit annulé par son père. Quels services juridiques faudrait-il contacter ? Elle prend les avis de son entourage dont ceux de son frère, un journaliste, en visite depuis Vancouver.

    Zaïda, fascinée par l’histoire tourmentée de sa famille, tombe sous le charme de son père et de ses proches qui aimeraient la garder plus longtemps.

    Suivant les conseils de son avocate, Virginia envoie son père et son frère à Damas où, au-delà des malentendus, les deux familles consolident leur amitié mais les choses tournent au cauchemar avec la police d’Assad – un suspense qui tient en haleine jusqu’au bout.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Au détour d’un chemin, se cache un château accoudé à une cascade.

    C’est ici que je vous entraîne, dans ce lieu magique où j’aimais tant jouer enfant.

    Revenez avec moi dans cette Creuse si chère à mon cœur, avec mes grands-parents, leurs amis et tous les personnages du coin. 

    Accompagnez-moi dans la forêt, à travers champs, au détour des fermes, empruntant le chemin du passé.

    Venez avec moi vous perdre dans tous ces petits riens, ces « peu de choses » qui font des aventures extraordinaires et les plus beaux souvenirs d’enfance.

    Je vous attends là, près d’un chêne, près des eaux de Noubiel pour vous narrer la suite du Prince de Creuse.

    Comparer
    Le Prince 2 Creuse – les eaux de Noubiel (Tome2) by: Caliel-Arion 19,00

    Au détour d’un chemin, se cache un château accoudé à une cascade.

    C’est ici que je vous entraîne, dans ce lieu magique où j’aimais tant jouer enfant.

    Revenez avec moi dans cette Creuse si chère à mon cœur, avec mes grands-parents, leurs amis et tous les personnages du coin. 

    Accompagnez-moi dans la forêt, à travers champs, au détour des fermes, empruntant le chemin du passé.

    Venez avec moi vous perdre dans tous ces petits riens, ces « peu de choses » qui font des aventures extraordinaires et les plus beaux souvenirs d’enfance.

    Je vous attends là, près d’un chêne, près des eaux de Noubiel pour vous narrer la suite du Prince de Creuse.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Creusoise d’origine, enseignante, Janine Nicoulaud avait fait précédemment des recherches sur les villas de Royan construites dans les années 1900.
    Cette période fin XIXe, début XXe siècle appelée après la 1ère guerre mondiale “La Belle Époque” a vu se développer à Guéret comme dans les lieux de villégiature par exemple (stations balnéaires, thermales…) une architecture remarquable.
    Si certaines villas tiraient leur originalité du décor polychrome de leurs façades (briques, poteries, cabochons, frises de céramiques influencées par l’Art Nouveau) d’autres, non moins pittoresques, faisaient référence aux styles historiques (néo-médiéval, néo-classique), régionaliste ou encore éclectique. Dans ce cas le mélange des styles participait à la singularité recherchée par les commanditaires.
    Cet ouvrage souhaite faire découvrir la richesse architecturale de Guéret, la qualité de ses architectes et aussi parfois la personnalité de ses propriétaires.

    Comparer
    Guéret Belle époque – Architecture fin XIXe, début XXe by: NICOULAUD Janine 25,00

    Creusoise d’origine, enseignante, Janine Nicoulaud avait fait précédemment des recherches sur les villas de Royan construites dans les années 1900.
    Cette période fin XIXe, début XXe siècle appelée après la 1ère guerre mondiale “La Belle Époque” a vu se développer à Guéret comme dans les lieux de villégiature par exemple (stations balnéaires, thermales…) une architecture remarquable.
    Si certaines villas tiraient leur originalité du décor polychrome de leurs façades (briques, poteries, cabochons, frises de céramiques influencées par l’Art Nouveau) d’autres, non moins pittoresques, faisaient référence aux styles historiques (néo-médiéval, néo-classique), régionaliste ou encore éclectique. Dans ce cas le mélange des styles participait à la singularité recherchée par les commanditaires.
    Cet ouvrage souhaite faire découvrir la richesse architecturale de Guéret, la qualité de ses architectes et aussi parfois la personnalité de ses propriétaires.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Ce livre relate mon enfance heureuse chez mes grands-parents dans un petit village creusois.
    L’histoire est positive et pleine d’amour.
    Un amour incommensurable pour mes grands-parents mais aussi un immense cri d’amour pour la Creuse que je décris à travers sa nature mais également avec des portraits authentiques de paysannerie qui me sont chers au cœur.
    C’est un ouvrage drôle et touchant qui permettra au lecteur de se plonger dans mon histoire familiale tout en suscitant un intérêt pour cette terre si généreuse, souvent mal aimée qu’est ma Creuse.

     

    Comparer
    Le Prince de Creuse by: Caliel-Arion 20,00

    Ce livre relate mon enfance heureuse chez mes grands-parents dans un petit village creusois.
    L’histoire est positive et pleine d’amour.
    Un amour incommensurable pour mes grands-parents mais aussi un immense cri d’amour pour la Creuse que je décris à travers sa nature mais également avec des portraits authentiques de paysannerie qui me sont chers au cœur.
    C’est un ouvrage drôle et touchant qui permettra au lecteur de se plonger dans mon histoire familiale tout en suscitant un intérêt pour cette terre si généreuse, souvent mal aimée qu’est ma Creuse.

     

    Ajouter au panier
  • Une folle liberté d’être by: Gérard Lebrun 20,00

    Ce livre souligne le caractère initiatique de certains évènements et restitue par l’analyse et la réflexion, la cohérence d’un parcours de vie. Dès lors, il nous oblige à donner sens à nos années de travail, mené dans un premier temps, en petits groupes, sur les chemins montagneux, pour ensuite se moduler dans des échanges plus informels. […]

    Ajouter au panier